1/2

Chauvet - Pont-d'Arc : L'inappropriable

The Museum of Kyoto Annex, Kyotographie festival

15 avr - 14 mai 2017

En 1994, des peintures et des gravures paléolithiques ont été découvertes dans la grotte de Chauvet dans le département de l'Ardèche, dans le sud de la France. Certains ont 36 000 ans, ce qui les rend presque deux fois plus vieux que les tableaux de Lascaux vieux de 20 000 ans. Désignée site du patrimoine mondial de l'UNESCO, la grotte a été fermée au public en 2004, avec un accès limité aux chercheurs et aux scientifiques pour préserver les nombreuses images d'ours, de lions, de bisons et d'autres animaux. Le projet du photographe français Raphaël Dallaporta est né du premier concours photographique organisé par l'Association pour la mise en valeur de la grotte ornée de Pont-d'Arc, connue sous le nom de Grotte Chauvet (Association pour le développement de la grotte Chauvet), parrainée par Ministère de la Culture et de la Communication de la Grande Grotte du Projet Pont-d'Arc. Dallaporta a été le premier lauréat autorisé à entrer dans la grotte originale, et ce sont ses photographies. Une deuxième édition du concours est en cours.

Depuis plus de dix ans, le photographe français Raphaël Dallaporta développe des protocoles photographiques qui permettent de revisiter un sujet, souvent sociétal, à travers des images inattendues. Il a travaillé avec des équipes de démineurs et a utilisé des drones pour photographier des sites en ruines dans l'Aghanistan ravagé par la guerre. Invitée à s'engager directement dans l'héritage de la Grotte Chauvet, Dallaporta a imaginé une approche visuelle immersive impliquant un robot à panneaux tridimensionnel, qui nous donne l'impression d'entrer physiquement dans la grotte du paysage tortueux. Inspiré par les algorithmes de l'architecte Richard Buckminster Fuller, l'approche de Dallaporta vise à aplatir ses vues à 360 degrés de la grotte. Ce faisant, il perturbe nos repères en brisant la grotte et en recompose les volumes complexes avec la plus grande précision.

Ces 70 photographies en noir et blanc sont présentées dans une monographie, Chauvet-Pont-d'Arc, caverne insaisissable, éditée par les éditions Xavier Barral.


© KYOTOGRAPHIE