Recherche



par nom

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1 / 10

Daido Moriyama

Record n° 31

Aiko Nagasawa publishing, 2016

278x220x8 mm
couverture souple, 160 pages, texte de Daido Moriyama en japonais & anglais
signé

Record est le magazine personnel dont Daido Moriyama publia les premiers numéros à compte d'auteur en 1972-1973, avec l'intention d'un rythme de parution mensuel, avant la reprise du projet en 2006. Avec les années, Recordest devenu tout à la fois le journal de bord et le carnet de note de l'artiste. Ou, comme il se plaît à le répéter, sa  « ligne de vie » qui court en-deçà de ses multiples projets qui ponctuent son existence.

Même sans faire référence à Nicéphore Niépce, il va de soi que le foyer et l'origine de la photographie sont en France. Paris a encore cette image d'une ville dans laquelle des photographes comme Jean-Eugène Atget, Brassai et Robert Doisneau ont produit une abondance de photographies prodigieuses et c'est devenu pour moi une sorte de ville d'adoption. Au début du mois de février de cette année, ma deuxième exposition personnelle "DAIDO TOKYO" a été inaugurée à la "Fondation Cartier pour l'art contemporain" à Paris. L'exposition est divisée en deux parties, chacune étant présentée dans un espace vitré au rez-de-chaussée du musée. Dans la première, de nombreuses photos couleur de Tokyo sont disposées de manière à évoquer la sensation de se promener dans des rues bordées d'affiches et de panneaux de toutes sortes, dans un décor percé de rayons éblouissants de lumière naturelle. Complètement à l'abri de la lumière extérieure, le second espace a été équipé de grands écrans couvrant les quatre murs, sur lesquels sont projetées successivement et en décalé les diapositives de la série de nouveaux clichés en noir et blanc "Dogs and Mesh Tights". Le directeur général de la Fondation Cartier, Hervé Chandès, a élaboré les concepts et besoins spécifiques aux présentations en couleur et en noir et blanc, et comme cela allait être l'occasion pour moi de présenter les œuvres que je réalise depuis quelques années avec un appareil photo numérique compact et de montrer ainsi mes nouvelles images aux Parisiens, j'ai été particulièrement ravi de ce projet.?Record vol. 31 contient un mélange d'instantanés réalisés lorsque j'avais un peu de temps à Paris pour l'exposition, et d'instantanés pris à Tokyo avant et après mon voyage à Paris, il s'agit donc pour moi d'une sorte de "conte provisoire de deux villes".
Maintenant que plus de 30 volumes de Record ont été publiés, j'aimerais profiter de l'occasion pour remercier Akio Nagasawa, de Akio Nagasawa Publishing, pour son aide constante dans la réalisation du journal.

Daido Moriyama, prologue de Record n°31


Page de l'artiste