1 / 6

Eikoh Hosoe

Né en 1933 à Yamagata. Entre au Collège de photographie de Tokyo (aujourd'hui Université polytechnique de Tokyo) en 1952. Il développe son propre concept artistique tout en approfondissant ses échanges avec Ei-Q, leader de l'Association des artistes démocrates qui rejette le système artistique existant. L'exposition personnelle "An American Girl in Tokyo" a eu lieu en 1956. En 59, il crée l'agence photographique autogérée VIVO avec des artistes comme Kikuji Kawada, Shomei Tomatsu et Ikko Narahara, et devient une force motrice de la photographie japonaise grâce à son travail créatif personnel. En 1960, il remporte le Japan Photo Critics Association Newcomer's Award pour Man and Woman, et continue à produire un certain nombre d'œuvres exceptionnelles, notamment sa description de l'univers esthétique de Yukio Mishima dans Barakei (Ordeal by Roses), et Kamaitachi, contenant des photos du danseur de Butoh Tatsumi Hijikata prises dans la campagne d'Akita. Outre son travail de photographe, Hosoe a contribué à la popularisation et au développement de la photographie et a reçu plusieurs prix, dont le Prix d'encouragement aux arts du ministère de l'Éducation, des Sciences et de la Culture en 1970, la Médaille avec ruban violet en 1998 et, en 2008, le Mainichi Art Award.

 

Ses livres les plus connus sont Barakei ('63), Kamaitachi ('69), Eikoh Hosoe ('86) et Simon : A Private Landscape ('12).


CV télécharger