1 / 5

Daisuke Yokota

Le travail de Daisuke Yokota interroge la relation entre mémoire, images et sensations. Sa pratique consiste à revisiter constamment ses propres archives de photographies personnelles en ajoutant des couches d'accidents, afin de signifier métaphoriquement la superposition des états de conscience et des souvenirs. Se référant souvent aux principes de l'écho et de la réverbération, Yokota établit également des liens entre les champs visuels et musicaux. On pourrait dire qu'il capture le "bruit" dans le sens le plus large du terme.

Daisuke Yokota est l'auteur de nombreux livres d'artiste salués par la critique, qu'ils soient faits à la main et autoédités ou réalisés avec divers éditeurs. Ses œuvres figurent dans les collections institutionnelles de la Bibliothèque nationale de France (France), du Musée de la photographie de Foam (Pays-Bas), du Musée d'art moderne de la Ville de Paris (France) et de la New York Public Library (États-Unis). Elles ont fait l'objet d'expositions individuelles et collectives organisées par le Centre Pompidou-Metz (France, à venir, 2018), le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (France, 2017), la Tate Modern (Royaume-Uni, 2018), la Triennale d'Aichi (Japon, 2016), les Rencontres d'Arles (France, 2015 et 2016), ou le Museum of Fine Arts Boston (États-Unis, 2015).

Daisuke Yokota est né en 1983 à Saitama, au Japon, et vit et travaille à Tokyo, au Japon.

 

 


CV télécharger