Lisboa Clichê

Store



Lisboa Clichê

Daniel Blaufuks

Tinta da China

2021
32.00€

120x180x30 mm, couverture souple, 400 pages, exemplaire signé

Première édition


Lisboa Clichê est un vaste ensemble de photographies prises par Daniel Blaufuks à Lisbonne entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, accompagné d'écrits du photographe en portugais ainsi que des citations de divers auteurs. Il revient trois décennies plus tard avec la transformation indélébile et accélérée de la ville. Pendant le premier confinement, Blaufuks a commencé à publier certaines de ces photographies sur ses réseaux sociaux, ce qui a évolué vers la création de la page Instagram @lisboa_cliche avec le titre qui lui a donné le thème du livre et de l'exposition au Museu de Lisboa, partageant des textes et des images d'espaces, d'environnements et de personnes d'une Lisbonne partiellement perdue, entre mars et octobre 2020.


«Cliché» est associé à la technique photographique mais aussi aux images que nous avons de lieux qui ne correspondent pas tant à la réalité qu'à des idées évoquées à partir de suppositions ou d'idéalisations. Dans ce travail, les "clichés" font référence à des significations subjectives et personnelles sur des espaces familiers de Lisbonne, régulièrement fréquentés par le cercle d'amis et de connaissances de l'auteur.

Hoje, Nada

Store



Hoje, Nada

Daniel Blaufuks

Tinta da China

2020
19.00€

148x210x15 mm, couverture souple, 112 pages
Signé

Hoje, Nada est le catalogue bilingue de l'exposition homonyme de Daniel Blaufuks, qui a été présentée à la galerie Pavilhão Branco de septembre à novembre 2019.

"L'oeuvre de Daniel Blaufuks révèle un mélange particulier entre (auto)biographie et analyse historique, voyage et enregistrement diaristique, factographie et fictionnalité, prédispositions d'une attitude artistique et méditative sur les réalités que nous habitons et le passé qui les affecte, entre le collectif et l'individuel. À travers l'annotation de moments, d'espaces et d'objets de la vie quotidienne, fréquemment soumis à l'articulation entre la valeur historique et le potentiel de réminiscence de la photographie, le travail de Daniel Blaufuks se distingue également par une réflexion persistante sur la nature et le potentiel perceptif de l'image. [...] Sans obéir à aucun fil conducteur chronologique ou narratif, ces ?uvres émergent comme des morceaux d'une réalité nécessairement fragmentaire, déconnectée et centrifuge. Un monde en suspension et sans horizon, où presque tout est hors champ. Dans ce contexte, l'attirance de Daniel Blaufuks pour les domaines littéraire et cinématographique devient encore plus évidente en tant que catégories fortement liées à l'exercice spéculatif et fictionnel."


- Sergio Mah

Un livre qui réunit des vues de l'exposition et des textes de Tobi Maier (directeur des Galeries municipales), Sérgio Mah (commissaire), l'artiste Rui Chafes et l'écrivain João Miguel Fernandes Jorge.

Nao Pai

Store



Nao Pai

Daniel Blaufuks

Tinta da China

2019
13.00€

120x180x5 mm, couverture souple, 72 pages, signé

Le délestage d'un fils à la recherche d'un père, ou quand les mots doivent avoir plus de valeur qu'une image d'absence - même pour l'un des artistes visuels les plus respectés du Portugal. Les photographies capturent une présence, elles fixent une image. Daniel Blaufuks le sait comme peu d'autres. Mais ce livre parle d'une absence - celle de son père, qui s'est effacé dans la vie depuis que Daniel a deux ans -, et c'est une enquête émotionnelle faite principalement avec des mots, et par le partage brut et honnête d'un long processus de perte.

Nao Pai part du moment où arrive une lettre de la veuve de son père annonçant sa mort, plus d'un mois après qu'elle se soit produite, et parcourt ensuite un chemin de souvenirs confus, de vides énormes et de gestion du butin - qu'il s'agisse des briquets d'une liste d'héritage rejetée ou de l'angoisse d'une photographie qui ne sera jamais prise.

1+1=1

Store



1+1=1

Daniel Blaufuks

Pierre von Kleist

2018
25.00€

Couverture rigide, 205x250 mm, 68 pages, édition de 600 exemplaires
Exemplaire signé

1+1=1 est une erreur mathématique mais pas nécessairement une erreur de logique: si vous ajoutez une goutte d'eau à une autre goutte d'eau, combien de gouttes obtenez-vous? Dans un monde où les mathématiques et l'économie sont désormais plus vénérées que la logique et le raisonnement, ce travail tente d'être un recueil de poèmes silencieux sur le quotidien de tous, partout. La poésie comme moyen de survie, quand on n'entend que des cris, des bruits et de la musique que vous n'avez pas choisis. Le silence est une bénédiction et si vous ajoutez une photographie à une autre et peut-être à une autre, combien de photographies regardez-vous alors?
(Daniel Blaufuks)

Après This Business of Living également édité par Pierre Von Kleist, Daniel Blaufuks poursuit avec 1+1=1 son exploration de l'expérience du temps et de la mémoire.

Attempting Exhaustion

Store



Attempting Exhaustion

Daniel Blaufuks

Akio Nagasawa Publishing

2017
90.00€

155x216x26 mm,
couverture rigide, 276 pages, texte en anglais, français et portugais
édition de 600 exemplaires, tous numérotés
signé

« De 2009 à 2016, j'ai photographié une table et une fenêtre dans ma cuisine à Lisbonne. Dans un premier temps, je fus attiré par son silence; plus tard, par la manière dont les objets recevaient la lumière; finalement, par leur composition géométrique. »

Attempting Exhaustion (en français, Tentative d'épuisement) de Daniel Blaufuks est une oeuvre méditative sur les conditions de la photographie et l'expérience du déploiement du temps. C'est également une citation du texte de Georges Perec intitulé Tentative d'épuisement d'un lieu parisien (1975), au sujet duquel Daniel Blaufuks écrit: « Du vendredi 18 au dimanche 20 octobre 1974, l'écrivain Georges Perec s'est chaque jour assis dans un café de la place Saint-Sulpice à Paris, documentant soigneusement ce qu'il voyait, rendant brièvement compte des détails des bus et des gens, des cheisn, des cortèges funéraires, de tout ce qu'il buvait et mangeait. Ces notes qui relèvent de « ce que l'on ne note généralement pas, ce qui ne se remarque pas, ce qui n'a pas d'importance [...] » sont la matière du livres Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, une oeuvre qui se concentre sur l'infra-ordinaire et qui tisse des liens évidents avec la photographie contemporaine. »

Ce livre d'artiste est composé des photographies postées régulièrement par Daniel Blaufuks sur son compte Instagram exploité en tant que véritable carnet intime. Il contient un texte écrit en anglais, français et portugais.

 

This Business of Living

Store



This Business of Living

Daniel Blaufuks

Pierre von Kleist

2015
25.00€

190x250 mm
couverture rigide, 48 pages, édition de 600 exemplaires, signé

Vivre comme une sorte de travail, comme quelque chose qui a besoin de ses propres règles, comme s'il s'agissait d'une tâche dans un bureau et de la nécessité, parfois mécanique et bureaucratique, d'organiser le temps : se réveiller, manger, penser, travailler, dormir, vivre.
Hier, aujourd'hui, demain.

Dans cet ouvrage, Daniel Blaufuks expose un petit monde d'images silencieuses dérobées à son quotidien, qu'une horloge viendrait rythmer de son tic-tac. Inspiré par les carnets de Cesare Pavese, This Business of Living traite de l'expérience du temps et de la mémoire que l'on laisse chaque jour derrière soi.

All the Memory of the World, Part One

Store



All the Memory of the World, Part One

Daniel Blaufuks

Museu Nacional de Arte Contemporâna do Chiado, Lisboa

2014
15.00€

115x177x24 mm
couverture souple, texte en anglais et portugais, 410 pages
Signé

C'est ainsi que Daniel Blaufuks décrit la Shoah : « Un énorme bloc de granite qui s'échoue au milieu de l'histoire européenne, mais aussi au milieu de nos familles, et qui englobe l'encyclopédie entière de nos sentiments humains, de nos destinées, de telle sorte que toutes les histoires possibles peuvent être façonnées dans ce bloc et être affectées par lui. »


La référence à l'encyclopédie est un écho à une certaine vision de la photographie, directement reliée aux questions de diffusion et de profusion d'images et  d'informations en accès libre sur internet.  Blaufuks utilise cette source intarissable d'archives visuelles pour constituer ses Constellations dans All the Memory of the World, Part One, dont le titre évocateur renvoie à la fois à l'idée de totalité et à celle d'incomplétude perpétuelle.

Cadernos Blaufuks II

Store



Cadernos Blaufuks II

Daniel Blaufuks

Tinta da China

2011
13.00€

140x210x7 mm, couverture souple, 44 pages, signé

Cadernos Blaufuks I et II sont de petits livres de notes photographiques, presque des croquis, dans lesquels les photographies servent de prétexte à des connotations littéraires et imaginaires.

Nous trouvons ici une série de photographies de tombes où seuls les noms sont lus, ignorant les dates de naissance et de décès ou les épigraphes. Le mystère posé par ces images ouvre de multiples hypothèses.

Terezin

Store



Terezin

Daniel Blaufuks

Steidl

2010
33.00€

215x260x25 mm, couverture rigide, 168 pages
Signé

Theresienstadt ou Terezín en République Tchèque est une ville fortifiée située à soixante kilomètres au nord de Prague. Lors de la conférence de Wannsee en janvier 1942, les Allemands ont choisi Theresienstadt comme "ghetto modèle" pour les Juifs de plus de 65 ans, les vétérans juifs de la Première Guerre mondiale et les personnalités connues. Les nazis déclarèrent le camp "ghetto sous autorité juive", nommant un conseil des anciens avec un président, mais sous l'autorité des SS. En réalité, le camp n'était qu'une étape de plus sur le chemin d'Auschwitz ou de Birkenau.

En raison de la présence de nombreux professeurs, artistes et écrivains internés, il y avait des activités scolaires et culturelles, telles que des conférences et des concerts. Pendant la durée de vie du ghetto, plus de deux mille quatre cents conférences ont eu lieu sur des sujets aussi variés que les Juifs de Babylone, la théorie de la relativité, Alexandre le Grand et l'humour allemand. Il y avait une bibliothèque fonctionnelle avec 49 000 livres qui avaient été apportés de diverses collections et maisons en Allemagne et différents groupes jouaient du théâtre. Il y avait même une force de police, une brigade de pompiers et plusieurs autres services civiques. Un prisonnier a écrit : " La vie pouvait sembler presque normale ici ".

Terezín est le livre de voyage et de recherche personnel de Daniel Blaufuks sur l'histoire du camp de concentration nazi de Theresienstadt.

Cadernos Blaufuks I

Store



Cadernos Blaufuks I

Daniel Blaufuks

Tinta da China

2009
11.00€

140x210x7 mm, couverture souple, 48 pages, signé

Cadernos Blaufuks I et II sont de petits livres de notes photographiques, presque des croquis, dans lesquels les photographies servent de prétexte à des connotations littéraires et imaginaires.

On y trouve un petit guide de tours de magie ou de simulation, toujours sans fin ni solution en vue. Les références à Magritte, Man Ray ou même au Bartleby de Melville soulèvent des questions auxquelles l'auteur ne répond volontairement pas.

The Archive, an Album of Texts

Store



The Archive, an Album of Texts

Daniel Blaufuks

Vera Cortês Agência de Arte, Lisboa

2008
28.00€

148x209x15 mm
couverture souple, textes en anglais, signé

The Archive est un recueil de textes anciens ou contemporains choisis par Daniel Blaufuks pour l'intérêt qu'il porte à leurs auteurs et à leur vision du monde. Cette somme présente des écrits poétiques ou historiques, ainsi que des photographies de l?artiste qu'il accompagnes de textes. De cette manière, l'auteur questionne sa relation à l'écriture et à la mémoire.

Sob Céus Estranhos

Store



Sob Céus Estranhos

Daniel Blaufuks

Tinta da China

2007
42.00€

177x230x25 mm, couverture rigide, 240 pages
Le livre comprend le film en DVD
Le texte et le film sont présentés avec une version anglaise, signé

Sob Céus Estranhos est "une méditation évocatrice et poétique sur l'expérience des réfugiés d'Europe centrale et sur le sentiment de dispersion en transit dans la ville de Lisbonne et ses environs. C'est une découverte émouvante, positivement modeste et humaine de l'espace, du temps et du déracinement, transmise de génération en génération, des grands-parents qui ont quitté l'Allemagne pour le Portugal, aux parents, aux petit-enfants. Peu de réfugiés sont restés au Portugal après la fin de la guerre, mais les grands-parents de Blaufuks, contrairement à beaucoup d'autres, ont décidé de ne pas poursuivre leur voyage ou de retourner en Allemagne.


Ayant grandi à Lisbonne, au cinquième étage de l'immeuble où vivaient ses grands-parents, Daniel Blaufuks a vécu son enfance immergée dans un univers de traces de cette expérience des réfugiés - un monde d'allusions, de photographies, de certains objets, de nourriture, de coutumes et de souvenirs qui n'étaient pas les siens, mais qui finiraient par l'attirer et le marquer de manière indélébile.


En utilisant certains de ces souvenirs, ainsi que des films d'époque et familiaux, des extraits de mémoires et de textes de réfugiés, des récits de membres de la famille et des documents provenant d'archives européennes et américaines, Blaufuks nous offre un document vivant et magnifiquement imagé sur un moment important de l'histoire du XXe siècle. Le résultat - beau, délicat - témoigne d'une vérité importante, bien que souvent négligée. Malgré sa nature imparfaite, malgré son incapacité à capturer et à communiquer l'expérience par la mémoire, la transmission intergénérationnelle est enveloppée de valeurs et de leçons qui peuvent effectivement passer d'une personne à l'autre, d'une génération à l'autre, à travers les âges."


- Leo Spitzer, Dartmouth College