Childhood Days (A cover)

Store



Childhood Days (A cover)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2015
120.00€

217x210x19 mm, couverture rigide, 136 pages, 2 couvertures différentes
Edition limitée à 500 exemplaires, signée

Sous le thème des "journées d'enfance que tout adulte a traversées un jour", cette collection de photographies allant des premiers travaux aux travaux récents comprend de nombreuses images qui n'ont jamais été publiées auparavant dans un livre photo.

Je ne crois pas que chaque personne dans le monde se languit de son enfance. Chaque enfance a ses moments de chagrin et de souffrance. Cependant, une fois que notre enfance est loin derrière nous et que nous approchons de la fin de notre vie, je suppose que nous nous souvenons tous de notre enfance avec la même tendresse que celle avec laquelle nous regardons maintenant nos propres enfants.
- Postface d'Issei Suda

Rei

Store



Rei

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2015
81.00€

180x260x22 mm
couverture rigide, 80 pages, édition limitée de 600 exemplaires, signé

Publié en 2015, Rei d'Issei Suda est sa publication la plus récente.

Ce livre controversé représente la conception très personnelle que le photographe se fait de l'érotisme à la perfection, incarné par les formes inanimées des mannequins dans les vitrines des boutiques du quartier de Ginza.

Au lever du jour, ils surgissent de l'obscurité avec leurs proportions parfaites. Maintenant, je peux contempler leurs formes, chaque détail, sans retenue et autant que je le veux. C'est un vrai régal pour les yeux.

- Postface d'Issei Suda

Childhood Days (B cover)

Store



Childhood Days (B cover)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2015
120.00€

217x210x19 mm
couverture rigide, 2 couvertures différentes, édition signée, 500 exemplaires, 136 pages

Sous le thème des "journées d'enfance que tout adulte a traversées un jour", cette collection de photographies allant des premiers travaux aux travaux récents comprend de nombreuses images qui n'ont jamais été publiées auparavant dans un livre photo.

Je ne crois pas que chaque personne dans le monde se languit de son enfance. Chaque enfance a ses moments de chagrin et de souffrance. Cependant, une fois que notre enfance est loin derrière nous et que nous approchons de la fin de notre vie, je suppose que nous nous souvenons tous de notre enfance avec la même tendresse que celle avec laquelle nous regardons maintenant nos propres enfants.
- Postface d'Issei Suda

Early Works 1970-1975 (B cover)

Store



Early Works 1970-1975 (B cover)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2013
146.00€

217x210x29 mm
couverture rigide, 251 pages, 4 couvertures différentes disponibles, édition limitée de 500 exemplaires, exemplaire signé et numéroté

Issei Suda envisage Early Works comme un "prologue" à son histoire personnelle, lorsqu'il s'intéressait aux enfants, aux animaux, au passage du temps et aux gens ordinaires. Sont rassemblés dans cet ouvrage les travaux photographiques réalisés entre 1970 et 1975, période qui précède l'élaboration de sa série la plus célébrée, Fushikaden.

Anonymous Men and Women: Tokyo 1976-78 (private edition)

Store



Anonymous Men and Women: Tokyo 1976-78 (private edition)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing, Tokyo

2013

187x264x7 mm, couverture rigide, édition de 50 exemplaires signés

Ce livre est une collection des pages intérieures originales du magazine Camera Mainichi publié en novembre 1978 et présentant des photographies de "Anonymous Man and Woman". 

Nagi no hira - Fragments of Calm

Store



Nagi no hira - Fragments of Calm

Issei Suda

Tosei Sha

2013

215x270x17 mm, couverture souple, exemplaire signé, 172 pages

“Ce livre est le catalogue de l’exposition ‘Suda Issei, nagi no hira - Fragments of calm’, organisée par le Tokyo Museum of Photography. Dans sa célèbre série Fushikaden (1976), Issei Suda capture l’extraordinaire qui se trouve dans l’ordinaire. (…) Le mot japonais ‘nagi’, traduit par ‘calme’, se réfère à un moment très spécial du matin ou du soir, quand le vent se calme et que le temps semble se figer. Une absence d’air et d’humidité, qui semble se retrouver dans les densités de temps et d'espace contenus dans les photographies de Suda. Le terme fournit surtout un indice qui aide à comprendre l’expression photographique de l’artiste.”

Extrait de Harumi Niwa, ''nagi no hira - From the Ordinary to Another World''

The Journey to Osorezan

Store



The Journey to Osorezan

Issei Suda

Zen Photo

2013
89.00€

230x257x18 mm
couverture souple, étui, textes anglais et japonais

Osorezan est un lieu situé dans la partie la plus septentrionale de Honshu, l'île principale du Japon. Son nom se traduit littéralement par "La montagne de la peur", et autour d'elle, il y a des zones appelées "Enfer" et "Lac du sang". C'est un lieu riche en signification mythologique et folklorique, et on dit qu'il est la porte des enfers. Des flaques de liquides aux couleurs étranges bouillonnent de gaz toxiques, des ruisseaux peu profonds d'eau jaune bordent les sentiers gris, et tout au long de l'année, la piqûre de l'acide sulfureux et un silence sinistre règnent sur l'endroit. Tous ceux qui le font doivent traverser la rivière Sanzu locale, et les enfants qui meurent avant leurs parents sont condamnés à construire des cairns ici pour l'éternité.

Les photos du livre d'Issei Suda The Journey to Osorezan ne s'intéressent pas principalement à la nature, mais aux personnes et aux traces qu'elles laissent dans le monde - tant au sens physique que psychologique. Dans la postface du livre, Suda explique les circonstances dans lesquelles les photos ont été prises au début des années 1970. Conduit à l'origine vers Osorezan par une curiosité naïve et juvénile, l'endroit a acquis au cours de ses nombreuses visites une signification plus profonde - peut-être spirituelle - pour lui.

Issei Suda dit que ma perception d'Osorezan a complètement changé après avoir visité la montagne. "Ce n'était pas l'endroit épouvantable de mon imagination. J'avais entendu parler de l'enfer, mais je n'ai appris l'existence du paradis qu'une fois sur place....Il existe un dicton dans le Tohoku : "Quand on meurt, on va dans les montagnes." Quand j'ai entendu cela, j'ai eu l'impression que ma sombre idée préconçue des mots "la maison des morts" était balayée. Ici régnait la tranquillité, idéale pour réconforter les personnes qui approchent de la fin de leur vie."

Tokyokei

Store



Tokyokei

Issei Suda

Zen Foto

2013
129.00€

250x336x30 mm, couverture rigide, étui
Édition limitée à 500 exemplaires

C'est à Tokyo que je suis né et que j'ai grandi. Même après les convulsions de l'après-guerre et la période de croissance économique rapide qui a suivi, ma ville natale ne cesse de se transformer. Tokyokei est une série d'instantanés des rues et des habitants de Tokyo dans les années 1970 et 1980. Lorsque je revois ces photographies, je constate que mes yeux ont inconsciemment capturé des aspects de Tokyo qui ont ensuite disparu de la ville. Je me rends également compte que la ville est composée d'une multitude de personnes diverses, de gens qui vivent ici toute leur vie, de gens qui viennent s'installer ici en rêvant de réussite, de gens qui réussissent et de gens qui ne réussissent pas.


Le Tokyo de ma jeunesse a disparu, mais il y a encore des moments où je me sens joyeusement nostalgique, en sentant le bonheur lors des festivals dans le quartier de Shitamachi ("ville basse"), ou en observant les gestes inconscients des passants. L'image que je me fais de ma ville natale est en fait le spectacle de la vie quotidienne des gens qui y vivent. En plus d'être un témoignage d'une certaine période de l'histoire du Japon, ce livre est aussi mon point de vue personnel sur ma ville natale, un point de vue que je veux garder dans mon coeur pour toujours.


- Issei Suda

Tokyokei présente 106 photographies inédites des rues et des habitants de Tokyo dans les années 1970 et 1980.

Waga Tokyo 100

Store



Waga Tokyo 100

Issei Suda

Zen Foto Gallery

2013
69.00€

250x300x15 mm, couverture rigide, 120 pages

Waga Tokyo 100 ("100 vues de mon Tokyo") est un récit de la fin des années 1970 sur Shitamachi Tokyo, un quartier de l'est de la ville où la vie est un peu plus terre à terre. C'est là qu'Issei Suda, icône de la photographie japonaise, a grandi, et c'est donc un endroit qui revêt une signification particulière pour lui.

Si Waga Tokyo 100 tente de faire la chronique de Shitamachi Tokyo, il ne s'agit pas d'un portrait de la ville, mais d'un document sur les personnes qui y vivent. Hormis quelques photos d'architecture, Waga Tokyo 100 est un livre de portraits photographiques, montrant les modèles, du moins de haut en bas, intégrés dans leur environnement. La variété des sujets est éblouissante. Des pompiers en exercice, des jeunes filles en kimono sautant le long d'un mur, des grands-mères portant des caniches, un yakuza au gros ventre posant devant un magasin, une femme sortant d'un magasin et regardant avidement à droite - que pourrait-elle bien regarder ? Les photos de Suda sont généralement riches en contrastes.

Plutôt que de nous familiariser avec ce qui est montré, comme la photographie de portrait tend à le faire, les photos de Suda font abstraction de la situation photographiée. Il a une façon intrigante et unique de trouver et de mettre en valeur le surréel, l'extraordinaire, l'exceptionnel dans le banal et le banal de la vie quotidienne.

Cette réimpression 2013 de Waga Tokyo 100 reprend les mêmes photos que celles sélectionnées pour la publication originale en 1978, mais a été rééditée dans un ordre différent. Les photos ne comportent aucun commentaire ni annotation, si ce n'est l'année et le lieu où elles ont été prises, et sont imprimées en très haute qualité. Un court texte de Rei Masuda, du Musée national d'art moderne de Tokyo, en japonais et en anglais, fait partie de ce livre de photos.

Early Works 1970-1975 (C cover)

Store



Early Works 1970-1975 (C cover)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2013
146.00€

217x210x29 mm
couverture rigide, 251 pages, 4 couvertures différentes, édition limité de 500 exemplaires, signé

Issei Suda envisage Early Works comme un "prologue" à son histoire personnelle, lorsqu'il s'intéressait aux enfants, aux animaux, au passage du temps et aux gens ordinaires. Sont rassemblés dans cet ouvrage les travaux photographiques réalisés entre 1970 et 1975, période qui précède l'élaboration de sa série la plus célébrée, Fushikaden.

Early Works 1970-1975 (D cover)

Store



Early Works 1970-1975 (D cover)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2013
146.00€

217x210x29 mm
couverture rigide, 251 pages, 4 couvertures différentes, édition limitée de 500 exemplaires, signé

Issei Suda envisage Early Works comme un "prologue" à son histoire personnelle, lorsqu'il s'intéressait aux enfants, aux animaux, au passage du temps et aux gens ordinaires. Sont rassemblés dans cet ouvrage les travaux photographiques réalisés entre 1970 et 1975, période qui précède l'élaboration de sa série la plus célébrée, Fushikaden.

Early Works 1970-1975 (E cover)

Store



Early Works 1970-1975 (E cover)

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2013
146.00€

217x210x29 mm
couverture rigide, 251 pages, 4 couvertures différentes, édition limité de 500 exemplaires, signé

Issei Suda envisage Early Works comme un "prologue" à son histoire personnelle, lorsqu'il s'intéressait aux enfants, aux animaux, au passage du temps et aux gens ordinaires. Sont rassemblés dans cet ouvrage les travaux photographiques réalisés entre 1970 et 1975, période qui précède l'élaboration de sa série la plus célébrée, Fushikaden.

Fushikaden

Store



Fushikaden

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2012

256x270x20 mm
couverture rigide, 149 pages, édition limitée de 500 exemplaires, signé

Une partie de la série Fushikaden a d'abord été montrée dans 8 numéros du magazine japonais Camera Mainichi, avant d'être publiée une première fois par Asahi Sonorama en 1978, puis dans son intégralité en 2012 par Akio Nagasawa Publishing. Fushikaden manifeste la perception émue d'Issei Suda alors qu'il chemine entre Kanto et Thoku. Ces photographies livrent une preuve subtile des changements qui s'opèrent au Japon dans les années 70.

1975 Miuramisaki

Store



1975 Miuramisaki

Issei Suda

Akio Nagasawa Publishing

2012
142.00€

285x362x8 mm, couverture rigide, 6 pages pliées en accordéon
Édition limitée de 350 exemplaires, signé

En 1975, Issei Suda a fait la rencontre d'un grand serpent à Kanagawa. Il décide alors de réaliser une saisissante suite de photographies aujourd'hui réunies dans un livre-accordéon édité par Akio Nagasawa.

Rubber

Store



Rubber

Issei Suda

Place M, Tokyo

2012

232x216x10 mm, couverture rigide

Minyou Sanga

Store



Minyou Sanga

Issei Suda

Tosei Sha

2007

195x260x15 mm, couverture souple, exemplaire signé