1/7

auto-reverse [double exhibition]

Jean-Kenta Gauthier | Odéon

10 septembre - 23 octobre

Nous sommes heureux de présenter auto-reverse, une double exposition de Daisuke Yokota inaugurée samedi 10 septembre dans les deux galeries.

---

Daisuke Yokota
auto-reverse
[double exposition]

10 septembre - 8 octobre 2022
Vernissage: samedi 10 septembre, 14h - 19h

Jean-Kenta Gauthier  Vaugirard

4, rue de la Procession 75015 Paris

---

Daisuke Yokota
auto-reverse
[double exposition]

10 septembre - 23 octobre 2022
Vernissage: samedi 10 septembre, 17h - 20h

Jean-Kenta Gauthier  Odéon

5, rue de l'Ancienne-Comédie 75006 Paris

La galerie Jean-Kenta Gauthier est heureuse de présenter auto-reverse, une double exposition d'œuvres de Daisuke Yokota (né en 1983 à Saitama, Japon, vit à Tokyo) inaugurée simultanément samedi 10 septembre dans ses deux espaces. À la galerie JKG Odéon est présentée jusqu'au 23 octobre une installation immersive de tirages argentiques couleur solarisés uniques (Inversion Type C, 2019) tandis qu'à la galerie JKG Vaugirard est présentée jusqurau 8 octobre une installation monumentale de tirages argentiques noir et blanc solarisés uniques (Inversion, 2015) ainsi qu?un exemplaire de Matter (waxed) (2014), livre d'artiste unique dont les pages ont elles-mêmes servi de négatif pour la réalisation des solarisations d?Inversion.

La solarisation, procédé photographique datant du XIXème siècle et popularisé grâce à Lee Miller et Man Ray, est obtenu par surexposition du film et engendre une inversion des valeurs. Bien connu en noir et blanc, sa manifestation en couleur est extrêmement rare et rappelle les défis expérimentaux que relève Daisuke Yokota dans sa pratique. En choisissant le titre « Inversion », l'artiste décrit simultanément le phénomène physique qu'il a opéré dans l'élaboration de ces œuvres, et nous livre une métaphore de son rapport à la photographie et au monde: considérer l'objet photographique pour sa matérialité et non pour l'image d'une réalité reproduite.

Le principe de la double exposition dans le deux espaces de la galerie invite les visiteurs à se plonger dans le développement même de l'œuvre de l?artiste. Daisuke Yokota puise à chaque fois dans ses vastes archives d'images que constituent ses photographies et ses projets précédents, de sorte qu'un projet sert invariablement de base pour le suivant. Le titre de l'exposition « auto-reverse » (dispositif dans un lecteur de cassettes audio qui permettait de lire successivement les deux faces de la cassette sans intervention manuelle) évoque, au-delà l'idée de continuité et la dimension analogique, l'importance fondamentale de la musique dans l'œuvre de Daisuke Yokota. L'artiste souvent se réfère au compositeur britannique de musique électronique Aphex Twin et convoque dans son œuvre les principes d'écho et de réverbération, établissant des liens constants entre les domaines visuels et sonores. Car, comme l'écrit Mouna Mekouar, commissaire de l'exposition de l'artiste aux Rencontres d'Arles 2016: « Dans son travail photographique, [...] Daisuke Yokota cherche à percevoir la musique du monde. »

La double exposition Daisuke Yokota: auto-reverse s'apparente ainsi à l?enchaînement des faces A et B d'un même projet. Si l'œuvre de Daisuke Yokota, et tout particulièrement les projets Inversion et Matter (waxed), interrogent par la superposition d'éléments divers nos couches de souvenir et le mystère de nos mémoires, cette double exposition est aussi l'occasion pour la galerie de se plonger dans sa propre mémoire: après une première présentation aux Rencontres d'Arles en 2015 (exposition collective Another Language: 8 Japanese photographers, commissariat de Simon Baker, alors Senior Curator of International Art (Photography) à la Tate, Londres, aujourd'hui directeur de la MEP - Maison Européenne de la Photographie, Paris), la série Inversion de Daisuke Yokota fut l'objet de l'exposition inaugurale le 13 novembre 2015 de l'espace Circulation [Gauthier, Kauter, Nagasawa] qui devint deux ans plus tard l'espace Odéon de la galerie Jean-Kenta Gauthier. C?est pour moi l'occasion de remercier chaleureusement Daisuke Yokota pour la confiance qu'il nous a accordée depuis la naissance de la galerie, et célébrer le bout de chemin fantastique que nous avons parcouru ensemble.


(Jean-Kenta Gauthier, septembre 2022)


Les œuvres de la série Inversion ont été présentées, entres autres institutions, aux Rencontre d'Arles (2015), au Musée d'Art Moderne de Paris (acquisition, 2018), à la Tate Modern (Londres, 2018) et au Henie Onstad Art Center (Høvikodden, Oslo, 2020). Les rares livres d'artiste Matter (waxed) sont abrités dans les collections de la New York Public Library et de la Bibliothèque nationale de France.