1/2

Stockholm & Café Lehmitz

Festival du Regard, Cergy-Pontoise, France

14 octobre - 27 novembre

Cergy-Pontoise
Centre Commercial des 3 Fontaines


Horaires:
mercredi, 12h - 19h
jeudi et vendredi, 12h - 18h
samedi, 13h - 19h
dimanche, 13h - 18h


"Stockholm" & "Café Lehmitz"

Né en 1944 à Stockholm, Anders Petersen reçoit sa formation artistique à l’Académie Fotoskolan de Christer Strömholms en 1966-68 et à l’Académie des arts dramatiques de Stockholm en 1973-74. En 1967, il commence à photographier le bar de nuit appelé Café Lehmitz à Hambourg. Il y travaille pendant près de trois ans et en 1970, il organise sa première exposition personnelle au-dessus du bar, avec 350 photographies clouées au mur. La série, éditée en 1978 est un succès, et est présentée à Arles. En 1973, il publie son premier livre « Gröna Lund », sur les gens dans un parc d’attractions à Stockholm. En 1984, le premier livre d’une trilogie sur les institutions fermées est publié. Les trois livres portent sur des personnes dans une prison, une maison de retraite et un hôpital psychiatrique.

Anders Petersen arpente également le monde pour son projet photographique City Diary, récompensé en 2012 par le Prix du livre Paris Photo – Aperture Foundation. En 2003 et 2004, Anders Petersen est nommé professeur à l’école de photographie et de cinéma de l’université de Göteborg, en Suède. Il organise régulièrement des ateliers et des expositions en Europe, en Asie et aux États-Unis.

Il a reçu de nombreuses récompenses depuis les années 70. En 2003, il a été élu « Photographe de l’année » par le Festival international de la photographie d’Arles. En 2006, il a été l’un des quatre finalistes du « Prix de la photographie de la Deutsche Börse ». En 2007, il a reçu le « Prix spécial du jury » au troisième Festival international de la photographie de Lianzhou, en Chine. En 2008, il a reçu le « Dr. Erich Salomon Award » de la Deutsche Gesellschaft für Photographie, Allemagne. Le prix du livre contemporain d’Arles 2009 a été décerné au livre collectif de JH Engström et Anders Petersen intitulé « From Back Home ». En 2012, il a été nommé au Swedish Photo Book Prize à Stockholm pour « SOHO ». Internationalement renommée, l’œuvre d’Anders Petersen est abritée dans des institutions publiques majeures comme le Museum of Modern Art de New York et la Bibliothèque nationale de France à Paris, qui lui consacre une rétrospective en 2013.

Anders Petersen a passé quatre ans, de 2015 à 2018, à photographier Stockholm, sa ville natale, documentant les espaces urbains et les habitants de la capitale suédoise. Ses photographies dévoilent un lieu dans toute sa multiplicité et nous montre une ville en pleine expansion, remplie de détails du quotidien et de célébrations. Des images de jeunes et de moins jeunes, des chutes de neige sur Katarinavägen, une parade de teckels à Gärdet, une salle d’opération à Danderyd, les célébrations du réveillon?du Nouvel An devant l’arbre de Noël géant de Skeppsbron… S’inscrivant dans la tradition des photographes de Stockholm, c’est cependant la première fois qu’Anders Petersen fait la chronique de sa propre ville et s’y confronte photographiquement. On y retrouve la variété des situations photographiés : les comportements des humains isolés ou en groupe,?les rencontres du quotidien – des objets, des animaux, des hommes -, ou encore les spectacles de la nature. En creux, le spectateur devine la position de l’artiste : celle d’un homme qui, doué d’une intarissable faculté d’étonnement, marque des temps d’arrêt et compose des images qui, chacune, transmettent une sensation de suspension, de flottement, suggère une interrogation, une intimité entre le sujet photographié et l’auteur.

Stockholm est un travail unique sur notre époque, son agitation et ses espaces tranquilles, sa joie, sa tristesse et son amour. Cette série est présentée sous forme de vidéo immersive avec le soutient de la galerie Jean-Kenta Gauthier au Festival du Regard.

Réalisée entre 1967 et 1970, et publiée en 1978, la série Café Lehmitz a propulsé Anders Petersen sur la scène photographique internationale. Le chanteur américain Tom Waits en choisira même l’image de couverture pour illustrer son album « Rain Dogs ». Fasciné par le quartier rouge de la ville d’Hambourg, Anders Petersen a fait l’expérience de l’immersion totale dans un petit bar du port, le Café Lehmitz, pour observer les habitués, pour la plupart des travailleurs du quartier rouge avoisinant. Il le découvre en 1962, avant d’y revenir en 1967 pour tisser avec ses habitués le lien qui marquera son existence et définira sa pratique artistique. Conçu comme un huis-clos, « Café Lehmitz » est un chef-d’oeuvre dans lequel l’auteur, s’immerge dans la vie du café, soucieux de maintenir avec ceux qui le fréquentent cette «proche distance» nécessaire à la bonne exécution du travail. Par une expression photographique au grain puissant et aux contrastes forts, il prend des portraits de la réalité ordinaire et quotidienne avec cette distance qui lui appartient, se tenant à la fois en dehors et en dedans du cadre. Spécialement pour cette édition du Festival du Regard, Anders Petersen et la galerie Jean-Kenta Gauthier se proposent de revisiter cette célèbre série du Café Lehmitz en présentant une sélection inédite de photographies, non publiées dans l’édition du livre « Café Lehmitz ».