01 04 05 06 07 08 09 10 | 51


The Hour Of The Star

21.10.2023 - 31.12.2023
il y a 15 jours

de boer (Los Angeles) a le plaisir de présenter The Hour of The Star, une exposition personnelle de David Horvitz. Dans ce projet photographique, Horvitz aborde les concepts de foi, d'astrologie, de consommation et de circulation.

Texte de David Horvitz
Dans la Cité des Anges, les étoiles sont cachées par une pollution lumineuse. Ce qui est perdu, ce n'est pas seulement notre relation à la nuit et aux rythmes circadiens de notre corps, mais aussi à la lumière des étoiles elle-même et à la capacité de notre attention à ces subtilités, à une diversité de couleurs, de températures et de luminosités. Ou encore à l'échelle intergalactique et temporelle au-delà de nos propres vies et des sociétés et civilisations que nous habitons.

Ce qui est également perdu, c'est une façon de raconter des histoires, une façon de lire des histoires et les personnages de ces histoires. Comme l'histoire du corbeau envoyé par Apollon pour chercher une tasse d'eau et qui est distrait par un arbre plein de figues mûres. Le corbeau est alors banni pour l'éternité dans les étoiles en guise de pénitence pour ses devoirs négligés. Il existe quarante-deux animaux dans les quatre-vingt-huit constellations stellaires reconnues par l'Union astronomique internationale. La plupart d'entre eux proviennent des constellations grecques et mésopotamiennes (le dauphin, le cygne, le lion...). D'autres sont des inventions des astronomes européens des siècles suivants (le renard, la mouche, la grue...).

Cachés quelque part dans un paysage cosmologique, dans des forêts de lumière que l'on ne voit plus, ces animaux se cachent.

J'ai perforé une à une ces formes animales dans quarante-deux billets d'un dollar. Ce sont de petits dessins qui deviennent visibles lorsqu'on les approche d'une source de lumière : une petite dégradation, mais la valeur est intacte. Le Trésor déclare que si plus de 50 % d'un billet est identifiable comme étant de la monnaie américaine, sa valeur n'a pas été compromise.

J'ai parcouru les rues de Los Angeles, tantôt de nuit, tantôt de jour, en m'arrêtant aux vendeurs de nourriture de rue. Il s'agissait principalement de camions à tacos et de stands de tacos. J'étais parfois seul, parfois avec des amis. À chaque endroit, j'ai utilisé un des dollars de la constellation et j'ai acheté quelque chose. Je voulais mettre les dollars en circulation pour qu'ils passent de main en main. Je me rendais ensuite à l'endroit suivant, parfois sans itinéraire prévu, comme si je cartographiais la ville à travers les tacos.

J'ai intitulé l'?uvre "Insertions constellatoires dans des orbites angéliques" en référence à l'une des "Insertions dans des circuits idéologiques" de Cildo Meireles, des billets de banque estampillés de messages et remis en circulation à l'époque de la dictature militaire brésilienne.

Peut-être qu'au moment de vérifier l'authenticité du billet, lorsqu'il est levé vers le ciel, comme pour les orienter, ces animaux émergent dans un moment d'égarement.

Dans la Cité des Anges, où sont les étoiles ?